CEE pour financer une pompe à chaleur de type air/eau ou eau/eau

CEE pour financer votre pompe à chaleur de type air/eau ou eau/eau

Bientôt disponible.

Pompe à chaleur de type air/eau ou eau/eau

Opération :

Cette opération consiste à installer une pompe à chaleur (PAC) de type eau/eau ou air/eau pour le chauffage de serres maraîchères et horticoles.

Elle concerne l’agriculture : serres maraîchères et horticoles neuves ou existantes.

A savoir :

Grâce aux Certificats Économie Énergie, vous pouvez obtenir un montant vous permettant de financer des travaux pour optimiser  votre consommation d’énergie. En plus de cela, en utilisant ce simulateur, vous bénéficiez d’une assistance gratuite avant, pendant et après vos travaux.

AGRI-TH-110 : Chaudière à condensation pour serres horticoles

AGRI-TH-110 : Chaudière à condensation pour serres horticoles

1. Secteur d’application

Agriculture : serres horticoles neuves ou existantes.

2. Dénomination

Mise en place d’une chaudière à condensation d’une puissance thermique nominale supérieure à 400 kW pour le chauffage de serres horticoles.

3. Conditions pour la délivrance de certificats

La mise en place est réalisée par un professionnel.
La preuve de réalisation de l’opération mentionne l’installation d’une chaudière à condensation et sa puissance thermique nominale.
A défaut, la preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et
référence installé est une chaudière à condensation. Ce document précise la puissance thermique nominale de la chaudière mise en place.

4. Durée de vie conventionnelle

22 ans.

5. Montant de certificats en kWh cumac

S est la surface de serre chauffée par la chaudière à condensation.

Les étapes

Quelles sont les étapes de la démarche pour le financement par certificats d’économie d’énergie ? Tout d’abord, il faut que vous réalisiez une simulation qui déclenchera la création d’un dossier. Lorsque vous aurez demandé une offre ferme, vous devrez choisir un installateur. Ensuite, à la fin des travaux…

lire plus

Un financement CEE et une assistance gratuite

Nous vous aidons à trouver un Certificat Économie Énergie adapté à vos travaux et nous vous fournissons un guide sur mesure pour votre projet. Le contrôle de la qualification de votre projet, de la qualification de votre installateur et de la facture sont garantis…

lire plus

Une assistance personnalisée et gratuite

Avant vos travaux : Nous vous aidons à trouver les opérations remboursables par les CEE. Votre montant est calculé en ligne et sans donner vos coordonnées, en quelques secondes. L’inscription à notre service est libre. Nous cherchons automatiquement le meilleur CEE,…

lire plus

AGRI-TH-104 : Système de récupération de chaleur sur groupe de production de froid

AGRI-TH-104 : Système de récupération de chaleur sur groupe de production de froid

1. Secteur d’application

Agriculture : élevage laitier.

2. Dénomination

Mise en place d’un système de récupération de chaleur sur un groupe de production de froid hors tanks à lait afin de chauffer ou préchauffer, sur site, de l’eau ou de l’air.
Cette fiche ne s’applique pas au système de récupération de chaleur sur un tank à lait relevant de la fiche d’opération standardisée AGRI-TH-105.

3. Conditions pour la délivrance de certificats

La mise en place est réalisée par un professionnel.

La mise en place du système de récupération de chaleur fait l’objet d’une étude préalable de dimensionnement établie, datée et signée par un professionnel ou un bureau d’étude et précisant les besoins de chaleur à récupérer.

Cette étude de dimensionnement comporte :
– la raison sociale et l’adresse du bénéficiaire ;
– l’adresse du chantier si différente de l’adresse du bénéficiaire ;
– la nature du besoin de chaleur récupérée parmi les catégories eau chaude sanitaire, chauffage et/ou besoins en procédé, accompagnée d’une description des installations en place y compris celles des
équipements de récupération de chaleur déjà existant, des équipements nécessaires à la récupération de la chaleur et des organes du groupe de production de froid à équiper (condenseur, désurchauffeur,
refroidissement d’huile) ;
– les caractéristiques (marque, référence et puissance) du groupe de production de froid et la puissance récupérée pour chacun des besoins identifiés ;
– une évaluation des économies d’énergie attendues.

La preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un système de récupération de chaleur sur un groupe de production de froid et la puissance récupérée sur le système en kW thermique.
A défaut, la preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place, sur un groupe de production de froid, d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et référence installé est un système de récupération de chaleur et mentionnant la puissance récupérée en kW thermique.
La puissance récupérée est au plus égale à celle déterminée dans l’étude de dimensionnement.

Le document justificatif spécifique à l’opération est l’étude de dimensionnement préalable à la mise en place du système de récupération de chaleur.

4. Durée de vie conventionnelle

14 ans.

5. Montant de certificats en kWh cumac

Précupérée en kW (thermique) est la puissance thermique du système de récupération de chaleur installé mentionnée sur la preuve de réalisation de l’opération ou sur la documentation du fabricant. La puissance récupérée est au plus égale à celle déterminée dans l’étude de dimensionnement.

Pdéjà récupérée en kW (thermique) est la puissance thermique déjà récupérée sur le groupe de production de froid concerné par l’opération par un ou plusieurs systèmes de récupération de chaleur. Elle figure dans l’étude de dimensionnement préalable.

Pcompresseur(s) en kW (électrique) est la somme des puissances électriques nominales indiquées sur les plaques du ou des compresseur(s) raccordé(s) au système de récupération de chaleur ou à défaut celles indiquées sur un document issu du fabricant. Elle figure dans l’étude de dimensionnement préalable.

Si Précupérée excède (2,4 x Pcompresseur(s) – Pdéjà récupérée), le calcul du montant des certificats d’économies d’énergie est effectué en considérant que Précupérée est égale à (2,4 x Pcompresseur(s) – Pdéjà récupérée).

Dans le cas où la récupération de chaleur nécessiterait l’installation de plusieurs échangeurs, on utilisera plusieurs fois la fiche.

Les étapes

Quelles sont les étapes de la démarche pour le financement par certificats d’économie d’énergie ? Tout d’abord, il faut que vous réalisiez une simulation qui déclenchera la création d’un dossier. Lorsque vous aurez demandé une offre ferme, vous devrez choisir un installateur. Ensuite, à la fin des travaux…

lire plus

Un financement CEE et une assistance gratuite

Nous vous aidons à trouver un Certificat Économie Énergie adapté à vos travaux et nous vous fournissons un guide sur mesure pour votre projet. Le contrôle de la qualification de votre projet, de la qualification de votre installateur et de la facture sont garantis…

lire plus

Une assistance personnalisée et gratuite

Avant vos travaux : Nous vous aidons à trouver les opérations remboursables par les CEE. Votre montant est calculé en ligne et sans donner vos coordonnées, en quelques secondes. L’inscription à notre service est libre. Nous cherchons automatiquement le meilleur CEE,…

lire plus

Certificat Économie Énergie pour Groupe et Régulation de froid

Certificat Économie Énergie pour Groupe et Régulation de froid

Certificat Économie Énergie pour le Secteur Agricole

Plus de détails sur les opérations, le matériel et les équipements pour moteur en secteur agricole

Règles d'éligibilité pour un échangeur-récupérateur de chaleur air/air dans un bâtiment d’élevage de volailles

Cette opération s’applique au secteur agricole. Ces travaux consistent à mettre en place un système de régulation sur un groupe de production de froid permettant d’avoir une basse pression flottante. Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • La mise en place est réalisée par un professionnel.

  • La preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un système de régulation sur un groupe de production de froid.

  • À défaut, la preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant permettant d’identifier que l’équipement de marque et référence installé est un système de régulation sur un groupe de production de froid.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-UT-103.

Règles d'éligibilité pour un système de régulation sur un groupe froid permettant d’avoir une haute pression flottante

Cette opération s’applique au secteur agricole. Cette opération consiste à mettre en place un système de régulation sur un groupe de production de froid permettant d’avoir une haute pression flottante. Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • La mise en place est réalisée par un professionnel.

  • La mise en place du système de régulation permettant d’avoir une haute pression flottante fait l’objet d’une étude technique préalable établie par un professionnel ou un bureau d’étude précisant les besoins en froid de l’installation et la puissance électrique nominale nécessaire à son fonctionnement. Cette étude mentionne les caractéristiques du groupe de production de froid (mono-compresseur ou multi-compresseurs) et sa puissance électrique nominale totale en kW.

     

  • La preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un système de régulation sur un groupe de production de froid.
    À défaut, la preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et référence installé est un système de régulation sur un groupe de production de froid.

     

  • Le document justificatif spécifique à l’opération est l’étude technique préalable à la mise en place de la régulation.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-UT-104.

Règles d'éligibilité pour un récupérateur de chaleur sur tank à lait

Cette opération consiste à mettre en place un récupérateur de chaleur dans une exploitation agricole. Elle concerne les bâtiments d’élevage laitier. Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • La mise en place est réalisée par un professionnel.

  • Le récupérateur de chaleur est validé par le Comité Technique dédié et composé du Centre National

     

  • Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL), de l’Institut de l’Elevage et du GIE Elevages de Bretagne.

     

  • La preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un récupérateur de chaleur sur un tank à lait.

  • A défaut, la preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place, sur un tank à lait, d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et référence installé est un récupérateur de chaleur.
    Le document justificatif spécifique à l’opération est le document attestant que le récupérateur de chaleur sur le tank à lait est validé par le Comité Technique dédié.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-TH-105.

Règles d'éligibilité pour un pré-refroidisseur de lait

Cette opération s’applique au secteur agricole. Cette opération consiste à mettre en place un pré-refroidisseur de lait dans une exploitation agricole laitière existante, entre l’installation de traite et le tank à lait. Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • La mise en place est réalisée par un professionnel.

  • Le pré-refroidisseur de lait est validé par le Comité Technique dédié et composé du Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL), de l’institut de l’Elevage et du GIE Elevages de Bretagne. Sa
    performance énergétique est supérieure ou égale à 35 % d’économies d’énergie électrique sur la consommation du tank à lait.
  • La preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un pré-refroidisseur de lait et sa performance énergétique en % d’économies d’énergie électrique sur la consommation du tank à lait.
  • À défaut, la preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et référence installé est un pré-refroidisseur de lait.
  • Le document justificatif spécifique à l’opération est le document attestant de la performance énergétique du prérefroidisseur, validé par le Comité Technique dédié.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-TH-103.

Règles d'éligibilité pour un système de récupération de chaleur sur groupe de production de froid

Cette opération s’applique au secteur agricole. Cette opération consiste à mettre en place un système de récupération de chaleur sur un groupe de production de froid hors tanks à lait afin de chauffer ou préchauffer, sur site, de l’eau ou de l’air.
Cette fiche ne s’applique pas au système de récupération de chaleur sur un tank à lait relevant de la fiche d’opération standardisée AGRI-TH-105.
Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • La mise en place est réalisée par un professionnel.

  • La mise en place du système de récupération de chaleur fait l’objet d’une étude préalable de dimensionnement établie, datée et signée par un professionnel ou un bureau d’étude et précisant les besoins de chaleur à récupérer.

     

  • Cette étude de dimensionnement comporte :
    – la raison sociale et l’adresse du bénéficiaire ;
    – l’adresse du chantier si différente de l’adresse du bénéficiaire ;
    – la nature du besoin de chaleur récupérée parmi les catégories eau chaude sanitaire, chauffage et/ou besoins en procédé, accompagnée d’une description des installations en place y compris celles des
    équipements de récupération de chaleur déjà existant, des équipements nécessaires à la récupération de la chaleur et des organes du groupe de production de froid à équiper (condenseur, désurchauffeur,
    refroidissement d’huile) ;
    – les caractéristiques (marque, référence et puissance) du groupe de production de froid et la puissance récupérée pour chacun des besoins identifiés ;
    – une évaluation des économies d’énergie attendues.

     

  • La preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un système de récupération de chaleur sur un groupe de production de froid et la puissance récupérée sur le système en kW thermique.
    A défaut, la preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place, sur un groupe de production de froid, d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et référence installé est un système de récupération de chaleur et mentionnant la puissance récupérée en kW thermique.

  • La puissance récupérée est au plus égale à celle déterminée dans l’étude de dimensionnement.

     

  • Le document justificatif spécifique à l’opération est l’étude de dimensionnement préalable à la mise en place du système de récupération de chaleur.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-TH-104.

Au centimètre près…

Afin de vous garantir des installations de qualité, nous vérifions les compétences de chacun de nos installateurs. Votre satisfaction et la diminution de vos dépenses énergétique sont nos principales préoccupations.

Après avoir simulé les travaux que vous souhaitez réaliser, nous vous proposons des installateurs. Ces professionnels sont très compétents et qualifiés. Nous contrôlons leurs travaux et leur savoir-faire pour vous assurer une installation de qualité, rapide et sans faille.

Que recherchez-vous ?

Certificat Économie Énergie pour Moteur et variateurs de vitesse

Certificat Économie Énergie pour Moteur et variateurs de vitesse

Certificat Économie Énergie pour le Secteur Agricole

Plus de détails sur les opérations, le matériel et les équipements pour moteur en secteur agricole

Règles d'éligibilité pour le financement d'un moto-variateur synchrone à aimants permanents

Cette opération s’applique au secteur agricole. Ces travaux consistent à mettre en place un moto-variateur synchrone à aimants permanents de puissance nominale inférieure ou égale à 1 MW. La condition de la réalisation de ces travaux est la suivante : la mise en place est réalisée par un professionnel.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-UT-101.

Règles d'éligibilité pour l'installation d'un variateur électronique de vitesse sur moteur asynchrone

Cette opération s’applique au secteur agricole. Ces travaux consistent à mettre en place un système de variation électronique de vitesse sur un moteur asynchrone existant dépourvu de ce système, ou neuf, de puissance nominale inférieure ou égale à 3 MW. La condition de la réalisation de ces travaux est la suivante : la mise en place est réalisée par un professionnel.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-UT-102.

Règles d'éligibilité pour le contrôle et les préconisations de réglage du moteur d’un tracteur

Cette opération s’applique au secteur agricole. Ces travaux consistent à contrôler le moteur d’un tracteur sur banc d’essai mobile et préconisations de réglages. Elle concerne le secteur agricole : véhicules de catégorie T (à roues) ou C (à chenilles) selon l’article R. 311-1 du code de la route. Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • La mise en place est réalisée par un professionnel.

  • La preuve de réalisation de l’opération mentionne le contrôle du moteur sur banc d’essai et l’identification du véhicule contrôlé.

  • Le document justificatif spécifique de l’opération est le rapport de contrôle du moteur du tracteur agricole sur banc d’essai, daté et signé par le professionnel, et mentionnant :
    – le contrôle du moteur sur banc d’essai, son identification (marque et n° du moteur contrôlé) et les résultats du contrôle (avec a minima les courbes des relevés de couple, de puissance, de consommation spécifique et de débit de la pompe d’injection) ;
    – l’immatriculation du tracteur contrôlé ;
    – les conseils délivrés à l’agriculteur ou au chauffeur sur la conduite, l’entretien du matériel et les réglages à effectuer.

  • Le contrôle précédent est daté de plus de 2 ans.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche AGRI-SE-101.

Au centimètre près…

Afin de vous garantir des installations de qualité, nous vérifions les compétences de chacun de nos installateurs. Votre satisfaction et la diminution de vos dépenses énergétique sont nos principales préoccupations.

Après avoir simulé les travaux que vous souhaitez réaliser, nous vous proposons des installateurs. Ces professionnels sont très compétents et qualifiés. Nous contrôlons leurs travaux et leur savoir-faire pour vous assurer une installation de qualité, rapide et sans faille.

Que recherchez-vous ?

AGRI-TH-105 : Récupérateur de chaleur sur tank à lait

AGRI-TH-105 : Récupérateur de chaleur sur tank à lait

1. Secteur d’application

Agriculture : élevage laitier.

2. Dénomination

Mise en place d’un récupérateur de chaleur dans une exploitation agricole laitière, au niveau du groupe frigorifique du tank à lait, pour le chauffage de l’eau utilisée dans la laiterie.

3. Conditions pour la délivrance de certificats

La mise en place est réalisée par un professionnel.

Le récupérateur de chaleur est validé par le Comité Technique dédié et composé du Centre National

Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL), de l’Institut de l’Elevage et du GIE Elevages de Bretagne.

La preuve de la réalisation de l’opération mentionne la mise en place d’un récupérateur de chaleur sur un tank à lait.
A défaut, la preuve de réalisation de l’opération mentionne la mise en place, sur un tank à lait, d’un équipement avec ses marque et référence et elle est complétée par un document issu du fabricant indiquant que l’équipement de marque et référence installé est un récupérateur de chaleur.
Le document justificatif spécifique à l’opération est le document attestant que le récupérateur de chaleur sur le tank à lait est validé par le Comité Technique dédié.

4. Durée de vie conventionnelle

14 ans.

5. Montant de certificats en kWh cumac

La production laitière annuelle P à considérer est celle de l’année civile précédant la date d’engagement de l’opération.

Les étapes

Quelles sont les étapes de la démarche pour le financement par certificats d’économie d’énergie ? Tout d’abord, il faut que vous réalisiez une simulation qui déclenchera la création d’un dossier. Lorsque vous aurez demandé une offre ferme, vous devrez choisir un installateur. Ensuite, à la fin des travaux…

lire plus

Un financement CEE et une assistance gratuite

Nous vous aidons à trouver un Certificat Économie Énergie adapté à vos travaux et nous vous fournissons un guide sur mesure pour votre projet. Le contrôle de la qualification de votre projet, de la qualification de votre installateur et de la facture sont garantis…

lire plus

Une assistance personnalisée et gratuite

Avant vos travaux : Nous vous aidons à trouver les opérations remboursables par les CEE. Votre montant est calculé en ligne et sans donner vos coordonnées, en quelques secondes. L’inscription à notre service est libre. Nous cherchons automatiquement le meilleur CEE,…

lire plus