Calorifugeage pour Chauffage Tertiaire

CEE pour financer des travaux de calorifugeage pour chauffage tertiaire

Isolation d’un réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire

Opération :

Ces travaux de calorifugeage pour chauffage tertiaire consistent à mettre en place une isolation sur une réseau hydraulique de chauffage existant ou d’eau chaude sanitaire existant pour un système de chauffage collectif existant maintenu en température (bouclé ou tracé). Ce réseau est situé hors du volume chauffé.

Cette opération est réalisée sur des bâtiments tertiaires existants.

L’isolation du réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire (ECS) n’est pas éligible en cas de remplacement de l’installation de chauffage collectif ou de production de l’eau chaude sanitaire effectué après le 1er janvier 2018.

À savoir :

Ces travaux d’isolations sont réalisés dans des endroits non chauffés comme : un rez-de-chaussée sans sas à l’entrée du bâtiment, un palier d’étage non cloisonné par rapport à un RDC sans sas à l’entrée du bâtiment, un parking souterrain, une galerie technique en sous-sol ou une cave. En effectuant ces travaux, vous diminuez votre consommation énergétique. Des canalisations non isolées sont la cause d’une déperdition importante d’énergie. Il existe plusieurs matériaux pour ces travaux de calorifugeage pour chauffage tertiaire. On peut utiliser de la laine minérale, du caoutchouc ou du polyéthylène.

Grâce aux Certificats Économie Énergie, vous pouvez obtenir un montant vous permettant de financer ces travaux. En plus de cela, en utilisant ce simulateur de prime énergie, vous bénéficiez d’une assistance gratuite avant, pendant et après vos travaux.

Certificat Économie Énergie pour le calorifugeage

Certificat Économie Énergie pour le calorifugeage

Certificat Économie Énergie pour le Secteur Tertiaire

Plus de détails sur les opérations, le matériel et l’isolation des canalisations en secteur tertiaire

Règles éligibilité pour le calorifugeage chauffage

Cette opération s’applique aux bâtiments tertiaires existants, de surface totale chauffée inférieure ou égale à 10 000 m². Ces travaux de calorifugeage pour chauffage tertiaire consistent à mettre en place une isolation sur une réseau hydraulique de chauffage existant ou d’eau chaude sanitaire existant pour un système de chauffage collectif existant maintenu en température (bouclé ou tracé). Ce réseau est situé hors du volume chauffé.

Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • Mise en place réalisée par un professionnel,
  • L’isolant est de classe supérieure ou égale à 3 selon la norme NF EN 12 828 + A1:2014.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche BAT-EN-146.

Règles éligibilité pour l'isolation des points singuliers tertiaire

Cette opération consiste à mettre en place des housses pour l’isolation de points singuliers sur un réseau hydraulique isolé de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire, situé dans une sous-station ou dans une chaufferie pour un système collectif.

Les conditions de la réalisation de ces travaux sont les suivantes :

  • Mise en place réalisée par un professionnel,
  • Un point singulier est une pièce de type vanne, réducteur, robinet, clapet, filtre, séparateur, compteur, détendeur, manchette, purgeur, pompe.

  • Pour l’application de cette fiche, un échangeur à plaques est considéré comme un point singulier. Une pièce et son jeu de bride sont comptabilisés comme un seul point singulier. Un jeu de bride permettant le raccordement de deux réseaux est comptabilisé comme un seul point singulier. Un arrêt de tuyauterie équipé d’une bride est comptabilisé comme un seul point singulier. Sont exclus les coudes, soudures et tuyauteries ainsi que tous les points singuliers sur un circuit de condensats ouverts.

     

  • Un même point singulier ne peut pas faire l’objet d’une demande de certificats d’économies d’énergie pour cette opération plus d’une fois durant la durée de vie conventionnelle mentionnée au 4.

     

  • La housse est souple, démontable et équipée d’un système de fermeture.

     

  • La housse est constituée d’un isolant à base de laine minérale et répond aux exigences de la norme NF EN 14303 définissant les spécifications des produits isolants thermiques pour l’équipement du bâtiment et les installations industrielles pour les produits manufacturés à base de laine minérales. Sa température maximale de service est supérieure à 200°C.

     

  • La résistance thermique de l’isolant (rapport entre l’épaisseur et la conductivité thermique déclarées) est supérieure ou égale à :
    • 1,5 m².K/W à une température moyenne de 50°C,
    • 1,0 m².K/W à une température moyenne de 100°C.

     

  • La conductivité thermique et l’épaisseur déclarées de l’âme isolante ainsi que la température maximale de service sont mesurées dans les conditions définies par la norme NF EN 14303.

Nous avons basé nos calculs sur la fiche BAT-TH-155

Des équipes à votre disposition !

En plus d’un service en ligne performant et gratuit, nous mettons nos équipes à votre disposition. Elles assurent le bon déroulement de votre financement par le dispositif des Certificats Économie Énergie.

Notre service client gratuit vous garantit une réponse claire à toute demande. L’assistance dont vous bénéficiez est valable avant, pendant et après vos travaux.